Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Around The Rock Parcours Projet
AroundTheRock Céline et Anthony Partenaires Around The Rock english español
facebook youtubeflickr video
don

Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier

31 Mars 2016 , Rédigé par Le BLOG d'Around The Rock Publié dans #Récits de voyage, #Laos, #Français, #Ecovolontariat, #Voyage écovolontaire

Nous arrivons au nord du Laos le 3 novembre et prenons la direction de Luang Namtha qui se situe dans la zone du triangle d’or, connue pour son traffic d’opium.

Nous sommes surpris de voir autant de touristes et cela ne nous enchante pas vraiment. Le nord du pays est réputé pour les treks dans la jungle, nous essayons donc de nous rendre dans un village isolé dans la réserve de Nam Ha. Nous empruntons une piste sur une dizaine de kilomètres et arrivons dans un village situé sur une crête au milieu de la forêt vierge ou presque puisqu’il y a beaucoup de plantations et la déforestation est déjà amorcée. Il est vrai que si l’on jette un coup d’œil rapide on a l’impression que la forêt est vierge, mais en y regardant de plus prêt on s’aperçoit que la main de l’homme est partout, notamment avec les cultures d’hévéa, bananiers et autres. Les enfants se rassemblent très vite autour de nous et entoure le véhicule. Les gamins sont pour la plupart torse nu, comme certaines femmes qui travaillent dans les plantations. Un gamin a attrapé un animal qui ressemble à un gros rat. La pauvre bête suffoque car une ficelle est serrée autour de son cou et il la balance en nous indiquant qu’il peut nous la vendre pour notre repas. On lui répond qu’il serait mieux de la relâcher, mais les lao mangent tout ce qu’ils trouvent dans la nature. Nous sommes d’ailleurs surpris de ne pas entendre beaucoup d’oiseaux. Il n’y a qu’une petite piste qui mène à ce village et elle est sans issue, nous ne trouvons pas de place pour nous installer pour la nuit. La barrière de la langue pose vraiment problème et décidons donc de repartir à Luang Namtha pour bivouaquer dans le campement idéal que nous avions trouvé la veille : près d’un temple, où il y a des sanitaires et de l’eau.

Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier

Après une semaine passée dans cette zone, nous décidons de nous rendre au centre de conservation des éléphants, qui est une ONG française pouvant vraisemblablement accueillir des écovolontaires. Finalement nous n’aurons jamais le temps de nous y rendre, car le responsable de l’ONG Free The Bears nous contacte pour en savoir plus sur notre projet. Une brève réunion à Luang Prabang nous permet de faire connaissance et de lui expliquer les grandes lignes de notre périple. Matt comprend bien notre démarche et nous propose de gérer l’agrandissement d’un enclos dans la réserve de Tat Kuang Si où se trouve une trentaine d’ours à colliers.

L’ONG australienne Free The Bears qui est présente au Cambodge, au Vietnam et au Laos, récupère des ours victimes de la cruauté humaine. En effet, des fermes spécialisées les enferment dans des cages où ils peuvent à peine se tenir debout, pendant qu’on leur extrait de la bile qui sera ensuite utilisée en médecine traditionnelle. Ce processus d’extraction est très douloureux et dangereux pour les ours et ils resteront dans ces cages jusqu’à leur mort. L’une des missions de Free the Bears est de récupérer ces ours et oursons orphelins avant qu’ils ne soient vendus dans les fermes et de leur offrir un avenir meilleur... même si malheureusement ils ne pourront pas être relâchés dans la nature, car ils n'ont plus peur de l'homme et ils seraient rapidement recapturés.

L’enclos sur lequel Matt nous propose de travailler est destiné à accueillir des oursons orphelins et un ours adulte qui a subi une opération chirurgicale au cerveau.

Nous avons bien évidemment accepté avec enthousiasme de nous lancer dans ce chantier avec comme objectif que les oursons soient relâchés dans cet enclos avant la fin de l’année. Le travail est physique et délicat car nous ne créons pas un nouvel enclos, mais une extension sur un enclos existant, avec toutes les contraintes d’adaptations et de modifications que cela génèrent. Deux Lao nous ont rejoints après une semaine pendant laquelle nous avons réalisé les tranchées pour les fondations et l’acheminement des briques entre la route goudronnée et l’enclos dans la forêt.

Nous avons réalisé toute la maçonnerie avec eux et avons commencé l’installation de la charpente métallique avant qu’un autre Lao nous rejoigne pour s’occuper de la partie soudure.

Pour le moment tout avance bien, comme vous pouvez le voir sur ces photos.

Nous aurions pu travailler avec Guil et sa famille qui voyagent également autour du monde et qui recherchent des missions bénévoles : https://cajunogui.wordpress.com/. Mais malheureusement, Matt ne souhaitait pas accueillir trop d'étrangers sur ce chantier car il voulait qu'il reste de la place pour des travailleurs du village d'à côté. Peut-être que nous aurons l'occasion dans un autre pays de travailler avec Guil et sa famille sur un autre projet. En tout cas, nous avons passé de bonnes soirées avec eux sur différents bivouacs (feu de camp et guitare). C'est au cours d'un de ces bivouacs que nous avons rencontré la sympathique famille d'"Un tour à cinq" avec lesquels nous avons dégusté un bon pâté de porc maison et déguster un vin rouge français.

Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.
Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.

Après nos dures journées de travail, nous allons en général nous baigner à la cascade.

Depuis notre arrivée au sanctuaire des ours, nous bivouaquons près de la rivière, à proximité du centre. Nous revenons de temps en temps à Luang Prabang, dans les locaux de l'ONG, ce qui nous permet d'utiliser leurs sanitaires, leur machine à laver, mais aussi leur moto que l'on a remise en état... Luang Prabang est une ville très touristique où il est agréable de se balader dans les rues piétonnes et de visiter les temples, très nombreux dans la ville.

Peu de temps après notre arrivée au centre, nous avons participé à une soirée avec une partie du personnel de Free The Bears. Lao, cambodgiens, français, anglais, américains, allemands, irlandais étaient réunis autour d'un barbecue, l'occasion pour nous de sortir notre petite guitare folk. A partir de la 2ème minute de la vidéo ci-dessous, vous verrez que notre ami allemand que nous appelons "Iggy" nous a fait une belle improvisation...

Le 11 décembre, c'était le nouvel an de l'ethnie monk au Laos. Lar, notre ami qui travaille pour Free The Bears, nous a invités chez lui à partager la soirée avec sa famille et les membres de l'équipe. Nous avons assisté à une cérémonie chamaniste pendant laquelle le père de Lar a fait tout un rituel à trois d'entre nous. La soirée a continué autour de nombreux plats typiques puis s'est prolongée au rythme des musiques lao que les enfants ont joué à la guitare. C'était pour nous un superbe moment.

Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier
Au pays des éléphants, mais aussi des ours à collier

Suite et fin de la construction de l'enclos :

Nous sommes maintenant fin mars et allons quitter le Laos après de multiples rebondissements : le soudeur nous a laissés tomber dès que nous avons commencé à contrôler ses soudures car il ne se sentait pas capable de répondre à nos exigences. Nous avons donc repris tout son travail car il y avait de nombreux trous et les soudures du toit ne tenaient pas, puis avons terminé nous-mêmes la structure de l'enclos. Puis un nouveau manager est arrivé avec des idées d'aménagement différentes que ce qui était prévu à l'origine ce qui nous a fait prendre encore plus de retard.

Mais finalement, nous sommes arrivés au bout de ce chantier comme vous pourrez le voir sur la vidéo et les photos suivantes.

Cette vidéo a été traduite dans 6 langues : chinois, coréen, vietnamien, lao, anglais et français, elle sera diffusée dans le sanctuaire afin sensibiliser les visiteurs très nombreux dans cette zone (environ 200 000 par an).

En parallèle, nous avons mené différents chantiers, comme la construction d'une plateforme pour les touristes, la séparation d'un enclos existant en deux pour accueillir deux ours adultes qui n'ont jamais vu autre chose que les barreaux d'une cage, et bien d'autres petits chantiers de réparation, de rénovation ou d'aménagement.

Nous avons également eu la chance d'être informés de la présence d'oursons détenus illégalement une fois par des touristes, une autre fois par un de nos contacts habitant Luang Prabang. Nous nous sommes rendus sur place et avons pris des photos et vidéos qui sont maintenant dans l'équipe de Free The Bears qui négocie avec le gouvernement afin d'obtenir les autorisations pour récupérer ces oursons. C'est une démarche difficile et assez longue, mais nous espérons qu'à notre prochain passage au Laos, nous verrons ces oursons en sécurité à Tat Kuang Si.

Nous prenons maintenant la route du Cambodge après de nombreuses célébrations et fêtes de départ qui ne nous ont pas laissés insensibles. En effet, nous avons passé des moments très forts avec eux et la complicité que nous avions avec eux dans le travail s'est transformée en une réelle amitié.

Pendant 2 mois, nous avons vécu dans notre tente chez Bounmee et toute sa famille qui ont vraiment été à nos petits soins. Tous les soirs, nous avions droit à un repas différent mais comportant toujours le délicieux "riz collant", spécialité du Laos.

La veille de notre départ, l'ensemble de nos amis ont organisé le "Baci", qui est une célébration au cours de laquelle on attache des fils de coton aux poignets des invités afin de leur souhaiter beaucoup de bonnes choses. Cette célébration s'est poursuivie autour d'un excellent repas et bien sûr des bières Lao, au son des musiques traditionnelles.

Le jour du départ, nous sommes partis à 5h30 du matin et lorsque nous sommes arrivés à hauteur du village où habitaient les soigneurs de Free The Bears, ces derniers nous attendaient sur la route avec d'autres cadeaux...

Nous leur avons promis que nous reviendrons au Laos et nous n'avons qu'une parole...

Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile
Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile

Photos des oursons récupérés chez les braconniers avant qu'ils ne soient vendus dans les fermes de production de bile

1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons
1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons

1ère photo : photo de l'enclos terminé - 2ème groupe de photos : création d'une plateforme à 3 étages pour les oursons

Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.
Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.

Pour notre départ, les soirées se sont succédées. Nous avons aussi été invités dans des mariages, et sommes venus... en tenue de travail. La dernière photo a été prise le matin du départ, après avoir quittés les soigneurs qui nous ont à nouveau offert des petits cadeaux. Des amours.

Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.
Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.

Ah la journée de la femme, nous avons voulu changer les rôles pour une fois, puis ce fut à nouveau l'occasion de faire la fête.

Partager cet article

Commenter cet article

Coco 17/01/2016 23:55

Bonne année les amis, nous pensons bien à vous et sommes prêts à vous rejoindre pour vos actions au Laos, Vietnam....biz de cocoalain

Eliane 26/12/2015 10:07

Nous avons vu les photos de votre travail : vu les gros arbres qu'il y avait, il devait avoir de grosses racines quand vous avez creusé les fondations. Le mur en briques a du vous prendre du temps. Bravo à vous.

Céline & Anthony 26/12/2015 10:11

Ah, on reconnaît les gens qui ont l'habitude de ce type de boulot, tu sais détecter les difficultés du chantier.
Effectivement, c'était assez physique et on commence à ressentir la fatigue. Ca fait un mois qu'on est à fond sur cet enclos et on devrait bientôt voir le bout.
En ce moment, nous sommes sur la partie soudure, nous aurions bien besoin d'un Thierry ou d'un Jean-Claude, car le soudeur ici ne contrôle pas grand chose.